têtu


têtu

têtu, ue [ tety ] adj.
testu 1265; de tête
Qui est par nature, par caractère, attaché à ce qu'il a en tête (III), au point que rien ne peut le faire changer d'avis. entêté; fam. cabochard (cf. Avoir la tête dure). « On est ferme par principe, et têtu par tempérament » (Joubert). Têtu comme une bourrique, comme une mule, comme un mulet. Subst. « Ce têtu, qui dira toujours non » (Zola).
Qui dénote un certain entêtement. Un air têtu. « Obstinément silencieuse, elle baissait un front étroit et têtu » (F. Mauriac).
⊗ CONTR. Souple.

têtu nom masculin Lourd marteau de carrier pour le dégrossissage des surfaces. ● têtu, têtue adjectif et nom (de tête) Qui montre un attachement obstiné à ses opinions, à ses décisions : Enfant têtu. Qui dénote un entêtement excessif : Un air têtu. Se dit d'un animal qui refuse d'obéir. ● têtu, têtue (synonymes) adjectif et nom (de tête) Qui montre un attachement obstiné à ses opinions, à ses...
Synonymes :
- buté
Contraires :
- malléable
Qui dénote un entêtement excessif
Synonymes :
- obstiné
- résolu
Se dit d'un animal qui refuse d'obéir.
Synonymes :
- récalcitrant
Contraires :

têtu, ue
adj. et n.
d1./d adj. (Personnes) Qui a tendance à s'attacher à une idée précise et à n'en pas vouloir démordre; opiniâtre, obstiné. Syn. entêté.
Subst. C'est un(e) têtu(e).
|| (Animaux) Qui refuse d'obéir. Un âne têtu.
d2./d n. m. CONSTR Lourd marteau qui sert à dégrossir les pierres irrégulières.

⇒TÊTU, -UE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — 1. Vx. Qui a une tête, en particulier une forte tête, une grosse tête. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. Marteau têtu. Marteau de carrier, à grosse tête carrée d'un côté, pointue de l'autre, qui sert à dégrossir les surfaces. Une forme perfectionnée de celle-ci [la pique] fut utilisée par les Romains, c'est l'ascia, espèce de gros marteau (...). Cet outil remarquable s'emploie encore de nos jours sous le nom de « marteau têtu » (LAMBERTIE, Industr. pierre et marbre, 1962, p. 49).
Empl. subst. masc. Les tailleurs de pierres (...) équarrissaient, à grand renfort de têtus, les blocs destinés à l'entablement de la façade (FABRE, Courbezon, 1862, p. 387).
Têtu à arêtes. ,,Marteau de tailleur de pierre dure dont chacun des côtés de la tête présente deux arêtes`` (NOËL 1968). Têtu taillant. ,,Marteau de carrier dont un côté de la tête forme taillant`` (NOËL 1968).
B. — Au fig.
1. a) [En parlant d'une pers.] Qui est obstinément attaché à ses opinions, à ses décisions; qui est insensible aux raisons, aux arguments qu'on lui oppose. Synon. buté, entêté, obstiné, tenace. C'est un des plus beaux nègres que j'aie vendus (...); mais, par exemple, il est si têtu, si têtu, qu'après l'avoir roué de coups pour l'engager à se servir de ses jambes, le roi Taroo a été réduit à le faire apporter ici comme un jeune taureau récalcitrant (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 7). Je sentais en lui un pétrisseur inconscient de l'âme de la terre, un de ces hommes frustes, naïfs, têtus, unilatéraux dont dépendent les modulations de l'humanité (ARNOUX, Juif Errant, 1931, p. 236).
Empl. subst. Le vrai Jean Lévesque était tout autre. C'était un silencieux, un têtu, un travailleur surtout (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 30). Un enfant montre-t-il quelque disposition à la gourmandise, à l'entêtement, à la vanité, répétez-lui avec insistance qu'il est un gourmand, un têtu ou une coquette, il y a de fortes chances que la seule magie de cette suggestion fixe en lui précisément le défaut que vous voulez (...) éliminer (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 715).
Fam. [Suivi d'une compar.] Être têtu comme une mule, un mulet, un âne, une bourrique. Être particulièrement obstiné. L'Auvergnat, qui n'avait rien pris depuis vingt-quatre heures, paraissait buté à son idée. Il se tenait immobile et têtu devant la mort comme un âne devant un pont. Aux arguments les plus serrés, il répondait avec une douceur impassible: — Ch'est pas la peine, mouchu L'Ambert; y a trop de migère en che monde (ABOUT, Nez notaire, 1862, p. 162). Je ne fais que ce que je veux faire et ne crois que ce que je veux croire. Je suis têtu comme une mule, avec mes airs de gros mouton (COURTELINE, Boubouroche, 1893, I, 2, p. 28).
b) P. méton.
— [En parlant d'un trait physique, d'un trait de caractère] Qui est le signe d'une obstination excessive; qui est la marque d'un entêtement excessif. Bouche, expression têtue; air têtu; yeux têtus. Devant ce front étroit, têtu, cette grosse figure boucanée, Claude éprouva un découragement profond. Favereau souriait (..), confit dans sa science infuse, ayant réduit l'homme et l'univers à sa mesure (MAURIAC, Chair et sang, 1920, p. 242). [Mon père] avait, comme toute son engeance, des opinions mesquines et têtues (ARNOUX, Calendr. Fl., 1946, p. 330).
— [En parlant d'un comportement, d'une activité] Où il entre de l'acharnement, de l'obstination. Je ne sais qui disait que la belle poésie doit faire ouvrir de grands yeux. La mort de mon père tient mes yeux grandement ouverts et vagues. Je sais bien que le travail, un travail régulier et têtu, me tirerait de là, mais je n'y tiens pas (RENARD, Corresp., 1897, p. 180).
c) [En parlant d'un parfum, d'une odeur] Qui est tenace, qui dure. Elle cachait de son mieux cette main gauche (...), mais ce qu'elle ne parvenait pas à dissimuler, c'était le parfum têtu d'épices qui s'en exhalait (HUYSMANS, Ste Lydwine, 1901, p. 152). Sur ces eaux pourries dans ces fanges vénéneuses S'épanouissent des fleurs d'un parfum étourdissant et d'une senteur capiteuse et têtue (CENDRARS, Du monde entier, Documentaires, 1924, p. 144).
2. [En parlant d'un animal] Qui refuse d'obéir. Le Panard, malgré son grand âge, était un mulet à ce point têtu que le bon curé ne laissait à aucun autre le soin de la conduire [la berline] (ARÈNE, Veine argile, 1896, p. 59).
— [Suivi d'une compar.] L'un des chevaux avait vingt ans (...). Il ne voulait pas se laisser commander. Il était têtu comme une bourrique, alors je le battais (DEBATISSE, Révol. silenc., 1963, p. 116).
II. — Subst. masc., vieilli. Synon. de chabot. (Dict. XIXe et XXe s.).
REM. Têtuer, verbe trans., carr. Ébaucher, tailler un bloc de pierre à l'aide d'un têtu. (Dict. XXe s.).
Prononc. et Orth.:[], [te-]. Ac. 1718: testu; dep. 1740: têtu. Étymol. et Hist. 1. a) 1237 subst. « qui a une grosse tête » (Cens. de Grand-Beaulieu, p. 159, A. Eure-et-Loir ds GDF. Compl.: Adeline la Testue); b) 1284 adj. « qui n'en fait qu'à sa tête, turbulent » (JEAN DE MEUN, Abregemenz Vegesce, éd. L. Löfstedt, 3, 4, 28); 2. 1384 subst. « marteau à tête carrée » (Texte cité ds Compte du Clos des Galées de Rouen, éd. Ch. Bréard, p. 134); 3. 1538 autre nom du chabot (EST., s.v. capito). De tête; suff. -u. Fréq abs. littér.:418. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 59, b) 246; XXe s.: a) 1 109, b) 927.

têtu, ue [tety] adj.
ÉTYM. 1265, testu; de tête.
———
I
1 Vx. Qui a une tête, et, spécialt, une grosse tête.N. m. Personne à grosse tête.
2 (XIVe). Techn. Gros marteau à tête carrée d'un côté, pointue de l'autre, employé surtout par les tailleurs de pierres et les démolisseurs.
3 (XVIe). Régional. Chabot (poisson). Têtard (régional testu).
———
II (XIIIe). Cour. Qui est par nature, par caractère, attaché à ce qu'il a en tête, au point que rien ne peut le faire changer d'avis (→ Engouer, cit. 5; opposer, cit. 3; renchérir, cit. 5). Entê; → Avoir la tête dure, ne rien vouloir entendre.(En parlant d'un animal). || Indocile (cit. 4) et têtu. Récalcitrant. — ☑ Loc. compar. (Personnes). Être têtu comme… || Têtu comme une mule (1. Mule, cit. 3), un mulet (1. Mulet, cit. 2).Subst. Tête (II., A., 2. : forte tête, tête de mule, etc.). → Leçon, cit. 21; serin, cit. 2.
1 On est ferme par principe, et têtu par tempérament. Le têtu est celui dont les organes, quand ils ont une fois pris un pli, n'en peuvent plus ou n'en peuvent de longtemps prendre un autre.
Joseph Joubert, Pensées, IV, LIII.
2 Terrible, affirma Anne Desbaresdes, en riant, têtu comme une chèvre, terrible.
M. Duras, Moderato cantabile, p. 16.
CONTR. (De II.) Compréhensif, maniable, obéissant.
DÉR. (De I., 2.) Têtuer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • têtu — têtu …   Dictionnaire des rimes

  • têtu — têtu, ue (té tu, tue ; c est la prononciation que Richelet note aussi pour son temps) adj. 1°   Qui a une tête, sens aujourd hui inusité. •   Ayant d abord été battu Par le chien triplement têtu, SCARR. Virg. VI. 2°   Fig. Qui est tellement… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Têtu — Beschreibung Schwul lesbische Zeitschrift Sprache …   Deutsch Wikipedia

  • Têtu — Têtu …   Википедия

  • Têtu — (French for stubborn ) is a gay magazine published in France. It is subtitled in French le magazine des gays et lesbiennes ( en. the magazine of gays and lesbians).HistoryPublished since 1995, co founded by Didier Lestrade and Pascal Loubet,… …   Wikipedia

  • Tetu — Têtu Beschreibung Lesbisch schwules Magazin (Frankreich) Erscheinungsweise monatlich Weblink …   Deutsch Wikipedia

  • Têtu — es una revista francesa que se describe como «la revista de los gays y lesbianas» y es el equivalente a la versión española Zero. Su primer número apareció en julio de 1995. La revista toma el relevo de Gai Pied, una revista LGBT publicada de… …   Wikipedia Español

  • Têtu — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Têtu », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Têtu est un magazine français ; Un têtu est… …   Wikipédia en Français

  • têtu — adj., entêté, obstiné, bourrique, opiniâtre, obstiné et stupide (peu doué, bête), forte tête, cabochard : TÉTU, WÀ / ouha, WÈ / ouhe (Albanais.001, Annecy, Thônes.004, Villards Thônes.028 / Saxel.002) || téshu m. (Bozel), tétâr, rda, e (004,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • TÊTU, UE — adj. Qui est opiniâtre, obstiné, qui est étroitement attaché à ses opinions, à sa volonté, et n’en veut pas démordre. C’est un homme têtu qui ne veut rien entendre. TÊTU s’emploie comme nom masculin en termes d’Arts et désigne un Marteau à tête… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.